Patrick Collison, PDG de Stripe, se dit sceptique quant à l’avenir de la cryptomonnaie

Compté il y a encore peu parmi les investisseurs et membres fondateurs du projet de cryptomonnaie Libra de Facebook à travers la compagnie Stripe dont il est un co-fondateur et le PDG, Patrick Collison a aujourd’hui perdu de son optimisme quant à l’émergence des cryptomonnaies comme moyen de paiement établi indiscutablement.

0
304

Retrait de la Libra Association

Patrick Collison est bien connu dans le monde des affaires et de la finance pour être le PDG de Stripe, une compagnie qui développe des infrastructures de paiements digitaux pour le compte de tiers. Récemment cette dernière figurait au nombre des investisseurs fondateurs de Libra, la tant attendue cryptomonnaie de Facebook, avant de faire finalement volte-face. La raison est toute simple, les législateurs Américains ayant presque unanimement décidé de mettre les bâtons dans les roues de ce projet, ou tout au moins le ralentir à travers une pléthore de procédures régulatoires, allant jusqu’à suggérer un désir manifeste pour le gouvernement d’avoir une mainmise sur ce réseau et tous ceux qui y prendront une part active. Résultat: plusieurs entreprises et non des moindres, entre autres Mastercard, Visa, et la précédemment citée Stripe se retirent du projet.

Divergence d’opinions à la tête de Stripe?

Si l’on comprend le retrait de l’entreprise de la Libra Association, on s’explique moins aisément les propos tenus par le jeune milliardaire lors de la « WIRED25 Conference » à San Francisco. En effet il se serait démarqué de l’approche de la cryptomonnaie par rapport au business model de son entreprise, comme l’a rapporté BeInCrypto, beaucoup plus classique. Poursuivant son intervention et touchant à divers sujets, il n’a tout de même pas manqué de reconnaître un potentiel à cette technologie nouvelle, mais reste assez dubitatif pour y engager pleinement son entreprise dans la mesure où la plupart des entreprises déjà dans le secteur sont dans une phase qu’on pourrait qualifier de test; d’où sa prudence à l’égard de la cryptomonnaie. Mais alors peut-on s’interroger sur l’origine de cet engouement démontré quant à Libra: serait-ce l’expression de la position plus enthousiaste de John Collison son frère cadet et co-fondateur de Stripe?

Ce dernier s’exprimant à une autre conférence il y a seulement un an, clamait l’intérêt à long terme de la compagnie au sujet des paiements par cryptos, voyant l’avantage de ce moyen de s’établir dans un grand nombre de pays où les méthodes traditionnelles ne sont pas développées. Et c’est à ce niveau que résiderait selon lui le bien-fondé de s’appuyer sur l’alternative que représentent les cryptomonnaies aux moyens de paiements déjà existants, avis que ne semble pas partager l’ainé des frères Collison si l’on en croit sa récente sortie. Il demeure cependant indéniable que de telles entreprises, déjà bien établies et pouvant se targuer d’avoir parmi leurs clients des géants comme Amazon et bien d’autres, seraient d’une contribution majeure du point de vue de l’adoption à grande échelle de la cryptomonnaie comme moyen de paiement.

La cryptomonnaie et Stripe: et si ce n’était que partie remise?

L’aventure avec Libra n’est pas la première tentative d’incursion que se propose de réaliser Stripe dans l’univers de la cryptomonnaie. Pour rappel, en 2014 elle se rêvait d’être la première entreprise à implémenter les paiements en bitcoin. Cependant la popularité sans cesse croissante de cet actif et sa tendance à plutôt évoluer vers la qualité de réserve de valeur au même titre que l’or, a vite fait de la tirer de ce doux sommeil. C’est donc une deuxième déconvenue que vient de connaitre cette compagnie à travers son retrait du projet Libra. Cependant il ne serait pas surprenant de la voir refaire surface dans un avenir proche, toujours résolue à emprunter le virage technologique que se prépare à expérimenter le monde entier. C’est une affaire à suivre attentivement pour savoir quel en sera le dénouement. Square, fait partie des autres processeurs qui ont déjà passé ce cap, en intégrant l’option c’achat et de vente de bitcoin à son application, et bien évidemment cette aventure n’est qu’à ses débuts.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here