L’humoriste Dieudonné associe son image à la promotion d’une prétendue cryptomonnaie Africaine

Déjà entaché et condamné plusieurs fois et encore récemment pour des affaires de fraude fiscale, blanchiment et abus de biens sociaux en première instance, l’humoriste Dieudonné aurait cette fois ci décidé de s’impliquer dans la promotion d’un projet de cryptomonnaie.

0
208

La cryptomonnaie est un sujet qui fait couler beaucoup d’encre et de salive dans le monde entier, particulièrement quand il s’agit de lever des fonds pour le lancement d’un projet ou d’une startup. Le continent Africain n’échappe pas à cette réalité. Toutes les stratégies marketing sont dès lors utilisées pour convaincre sur la fiabilité et la rentabilité d’un projet en phase de lancement. On n’hésite pas parfois même à recourir à des personnages publics dont la renommée servirait de propulseur au projet. C’est ce coup de pouce que le très réputé humoriste Dieudonné M’Bala M’Bala se serait engagé à apporter à un « projet de cryptomonnaie Africain » dénommé Zynecoin. En effet, l’homme se serait présenté dans une vidéo sur YouTube aux côtés de Karim Benabdelkader, l’entrepreneur à la tête de ce projet comme l’indique Le Monde.

Zynecoin : une arnaque déguisée?

La méthode ne pose aucun problème en soi, seulement le souci vient du parcours plutôt atypique de ces promoteurs ; En effet l’humoriste s’est vu condamné en première instance en Juillet dernier à deux ans de prison ferme ainsi qu’à une amende de 200.000 euros par le Tribunal de Paris, pour divers délits notamment pour « fraude fiscale, blanchiment, abus de biens sociaux et organisation frauduleuse d’insolvabilité » toujours selon le confrère de Le Monde. Malgré la possibilité et la décision de faire appel de ce jugement, Dieudonné n’est pas à ses premiers démêlés judiciaires : pour rappel il avait déjà fait l’objet de condamnations pour antisémitisme, injure et incitation à la haine et à la discrimination raciale par plus d’une fois.

Quant à Karim Benabdelkader, Capital affirme qu’il aurait dirigé trois entreprises qui auraient abouti à la faillite. Ce qui lui a valu en 2012 une interdiction de gérer une entreprise pendant 15 ans par le Tribunal du commerce de Dijon. Depuis cette décision, il fait la navette entre la France et le Maroc, effectuant régulièrement des apparitions sur YouTube pour promouvoir sa crypto. Récemment il avait au cours d’une de ses vidéos incité les investisseurs à se tourner vers Zynecoin, qui pourrait rapporter gros, c’est-à-dire qu’elle verrait bien son cours monter jusqu’à $400 la pièce d’ici à 2022. Mais à y voir de plus près, rien au plan technique dans le livre blanc ne laisse émettre l’hypothèse de telles spéculations. L’avis d’un expert consulté par Capital est sans appel: « On ne peut pas assurer qu’ils ne partiront pas avec la caisse, au final c’est surtout ça le problème ». Contacté par Capital pour apporter des éclaircissements à ces interrogations, Karim Benabdelkader serait resté encore plus évasif, ne donnant pas de réponses claires aux préoccupations soulevées. Même l’analyse du parcours des membres de l’équipe derrière ce projet peut faire penser à une machination cousue de fil blanc: CV peu étoffé des membres sur LinkedIn, ou carrément doute sur l’authenticité des certains profils.

En gros beaucoup d’éléments semblent ne pas aller dans le sens souhaité par Karim Benabdelkader et son équipe, même si ce dernier se veut confiant et continue d’afficher l’assurance que Zynecoin est la pépite des cryptomonnaies sur laquelle il faut parier à l’heure actuelle. De nombreuses personnes ont déjà investi dans cette affaire, mais à l’heure actuelle la prudence serait de mise et des recherches personnelles sont recommandées avant tout achat de Zyne.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here