Les cryptomonnaies basées sur l’anonymat remises à l’ordre du jour

S’il y a bien une caractéristique parmi celles qui ont fait la popularité de la cryptomonnaie depuis la sortie du Bitcoin en 2009, et qui aujourd’hui constitue encore une pomme de discorde entre ceux qui appellent à une régulation de l’industrie et les activistes qui pensent le contraire, c’est bien l’anonymat autour des transactions. Différents projets travaillent toujours à la pérenniser, pour ne pas perdre l’essence même de la révolution.

0
93

Les détracteurs de la cryptomonnaie l’ont longtemps accusée d’être un moyen qui facilite le financement du crime à travers le blanchiment d’argent et leur argument majeur résidait dans le fait que celle-ci revêt une opacité favorable à cela, grâce aux transactions anonymes qu’elle a introduit dans le monde de la finance. Mais de moins en moins l’on observe cet abattage médiatique à l’encontre de cette innovation, qui n’est autre que la conséquence de la réglementation relative, pour ce qui est des taxes sur les revenus générés dans cette activité qui a plutôt bien évolué dans plusieurs pays ces dernières années. Au point où les monnaies qui ont fait de l’anonymat leur cheval de bataille se sont moins vues prisées qu’elles ne l’étaient dans les tout débuts. Sauf que ces dernières semaines elles semblent faire un retour en force sur la scène de l’actualité. Nous allons en faire un petit tour d’horizon.

Le mystérieux don au projet GRIN

La liberté de faire des transactions anonymes est une des prérogatives qu’offre la cryptomonnaie à ses usagers depuis son émergence et plusieurs sont ces projets qui s’y sont dédiés dès les premières années. Sont bien établis en tête de liste le Morero, le Zcash, le Verge pour ne citer que ceux-ci. Mais 2019 a vu le lancement de Grin, une cryptomonnaie basée sur le protocole Mimblewimble qui développe l’aspect confidentiel des transactions et qui déjà s’est attiré les regards de la communauté de bien des façons. Récemment cette crypto qui n’avait procédé à aucune levée de fonds initiale et qui vit essentiellement des dons qu’elle reçoit a été l’objet d’une donation qui a fait parler d’elle: en effet, 50 BTC soit environ la somme de 500.000 USD a été envoyée à l’équipe qui y travaille. Mais ce n’est pas tout, le donateur anonyme aurait accompagné ce don d’un message qui a laissé planer l’ombre de l’énigmatique créateur du Bitcoin Satoshi Nakamoto. Le site Cointribune y est allé de son commentaire en spéculant dans un article paru dans ses colonnes sur des éléments qui pourraient faire croire qu’il s’agisse également de Charlie Lee. Les résultats n’ont pas tardé à se faire remarquer quand, à la suite de l’annonce de ce don la valeur de Grin s’est accrue de près de 50%.

L’annonce du retrait de Paypal du site PornHub

L’annonce du retrait du processeur de paiement en ligne Paypal des moyens autorisés pour les transactions sur le site de contenu pour adulte PornHub a aussi eu son lot de répercussions dans le monde de la cryptomonnaie. CryptoTwitter s’est d’abord empressé de voir en cette décision une opportunité pour l’industrie, mais s’en est suivi toutes sortes de propositions de monnaies qui pourraient servir de modes de paiement en lieu et place de Paypal. Au nombre des solutions proposées, une part belle est faite aux coins anonymes, avec en première ligne le Verge (XVG). En effet l’on n’ignore pas que les utilisateurs des services de sites de contenus à caractère pornographique préfèrent garder secret leur activité pour le peu indélicate. Conséquence le Verge se réveille de son sommeil et entame un run. Les chiffres parlent d’eux-même. Car ceux annoncés font état de 100.000 personnes qui seraient touchées par ce retrait. C’est dire la marge que connaitraient les cryptomonnaies si leur potentiel était ainsi accepté pour valoir de mode de paiement. Il semblerait d’ailleurs que cette possibilité soit explorée par le site en question.

L’affaire de la faille découverte sur le protocole du Grin

La fête parassait trop belle pour se dérouler sans incident. Contre toute attente, un expert de l’organisation spécialisée de la recherche dans le domaine de la Blockchain, en l’occurrence Dragonfly Research, fait la fracassante annonce d’une faille découverte qui remettrait en cause la confidentialité des transactions sur le réseau de la cryptomonnaie Grin. L’invité surprise du nom de Ivan Bogatyy clame dans un post sur Medium avoir le moyen de dévoiler au grand jour les adresses expéditrices et réceptrices dans 96% des cas, tout en les liant l’une à l’autre dans un lot de transactions. Selon le chercheur, ce défaut est inhérent au protocole Mimblewimble sans qu’on ne puisse y apporter une solution qui permette d’en faire une alternative aux plus anciens et plus viables que sont Zcash ou Monero. A en croire ses conclusions, en la matière le modèle du Zcash serait le plus performant de ces differents protocoles après quoi vient le Monero et en dernière place le Grin. Cela a fait chuter le cours de la monnaie de peu en comparaison de la montée effectuée quelques jours plutôt.

La réponse de l’équipe de Grin n’a pas tardé à se faire entendre, par la voix de Daniel Lehnberg. Ce dernier remet en cause la pertinence de la publication d’Yvan Bogatyy par le fait que cette imperfection du protocole de Grin n’était déjà pas ignorée et que leur mission consiste en partie à lui apporter une solution, toute chose qui n’en fait pas par conséquent une découverte comme il aurait voulu le faire croire et de surcroît s’en attribuer les mérites. Daniel indique dans sa réponse que la connaissance de ce problème remonte jusque antérieurement au mainnet, c’est-à-dire au mois de novembre 2018, mais de là à employer le terme d’attaque réussie du réseau il y a un fossé à ne pas franchir. D’ailleurs n’a-t-il pas manqué de faire remarquer qu’il n’existe pas d’adresses dans l’usage de Grin comme il y en ailleurs.

La saison des coins anonymes

L’on peut donc retenir que même si nous sommes plus proches d’une régulation du monde de la cryptomonnaie qu’on ne l’a jamais été par le passé, la confidentialité des transactions reste une pierre angulaire de ce qui fait la particularité de cette innovation technologique. Et de la revoir placée au coeur de l’actualité a vite fait de nous rassurer qu’elle a encore de beaux jours devant elle. Alors quelle pourrait être votre pari lors d’une saison des altcoins? Les projets centrés sur l’anonymat vont ils réalisé d’incroyables performances comme ça a été le cas par le passé? Feront-ils partie des top gagnants? A toute ces questions l’avenir nous apportera des réponses.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here